Trouvez votre extincteur sur Montpellier

Distributeur de la marque Andrieu, Abry incendie, vous propose une large gamme complète d’extincteurs faisant parti des plus performants du marché:

  • Extincteur pression permanente
  • Extincteur pression auxiliaire
  • Extincteur sur roues
  • Extincteur automatique(spécial pour chaudière et nautisme)
  • Douche portative

    Nous sommes sensible à la situation écologique et économique de notre pays. Nous avons à coeur, de vous proposer des extincteurs fabriqués en France, cela favorise :

  •  La qualité et la sécurité
  • Les coûts liés aux transports
  •  Créer de l’emploi et le préserver
 

Demande de devis

Demande de devis

  • Combien d’extincteurs, doit-il y avoir au sein de votre établissement ?

    CODE DU TRAVAIL

    (Livre II – Titre II – Chapitre VII – Section 5 – Moyens de prévention et de lutte contre l’incendie )

    (Article R.4227-28)- L’employeur prend les mesures nécessaires pour que tout commencement d’incendie puisse être rapidement et efficacement combattu dans l’intérêt du sauvetage des travailleurs.

    (Article R.4227-29) il doit y avoir au sein des établissements « au moins un extincteur portatif à eau pulvérisée de 6 litres au minimum pour 200m² de plancher, avec un minimum d’un appareil par niveau. Lorsque les locaux présentent des risques d’incendie particuliers, notamment des risques électriques, ils doivent être dotés d’extincteurs dont le nombre et le type sont appropriés aux risques.  Pour les établissements de type industriel, le risque est plus conséquent, c’est pourquoi il est recommandé de disposer d’un extincteur pour 150m². Il convient alors de bien déterminer le type d’activité exercée (industrielle ou tertiaire).Ainsi, l’extincteur installé doit être accessible et visible. Son installation se fait par zone préalablement délimitée par tranche de 200m² comme détaillé ci-dessus. Une zone représente un ensemble de pièces ou espaces aux activités et classes de feux similaires.Une fois les zones délimitées, il vous reste à connaître le nombre d’extérieurs qu’il vous faut pour une protection générale, une protection complémentaire, et une protection d’activités particulières.

    (Article R.4227-33) – Les installations d’extinction font l’objet d’une signalisation durable aux endroits appropriés.

    Extincteur à Pression Auxiliaire 

    Mis en pression au moment de l’utilisation.
    Une cartouche de gaz ou une bouteille de chasse (suivant le gabarit de l’appareil) permet de propulser l’agent extincteur lors de l’utilisation. L’action sur la poignée va déplacer le percuteur et percer la cartouche de gaz permettant la mise en pression de l’extincteur.

    Extincteur à Pression Permanente

    L’agent extincteur est mis sous pression lors du montage de l’appareil. Celui-ci reste sous pression jusqu’à son utilisation.
    Sur les extincteurs à pression permanente de type eau ou poudre un indicateur de pression indique si l’appareil est en condition de fonctionner.

  • Moyens de secours contre l’incendie
  • Extincteur dans la Région de Montpellier à Boisseron en Occitanie.
  • MS 46- Composition et mission du service (arrêté du 11 Décembre 2009)
  • 1.Pendant la présence du public, le service de sécurité incendie est composé selon le type, la catégorie et les caractéristiques des établissements de l’une des façon suivante:
  • a)Par des personnes désignées par l’exploitant et entrainées à la manoeuvre des moyens de secours contre l’incendie et à l’évacuation du public.
  • b)Par des agents de sécurité-incendie dont la qualification est définie à l’article MS48:
  • c)Par des sapeurs-pompiers d’un service publique de secours et de lutte contre l’incendie.
  • d)Par la combinaison de ces différentes possibilités, déterminée après avis de la commission compétente. Lorsque le service est assuré par des agents de sécurité incendie, l’effectif doit être de trois personnes au moins présentes simultanément , dont un chef d’équipe. Cet effectif doit être adapté à l’importance de l’établissement. En outre, le chef d’équipe et un agent de sécurité au moins ne doivent pas être distraits de leurs missions spécifiques. Les autres agents de sécurité-incendie peuvent être employés à des taches de maintenance technique dans l’établissement. Ils doivent se trouver en liaison permanent avec le poste de sécurité. Le service de sécurité incendie, dont la qualification est fixée à l’article MS48. doit être placé, lorsque les dispositions particulières le prévoient, sous la direction d’un chef de service de sécurité-incendie spécifiquement affecté à cette tâche.
  • Ce service assure la sécurité générale dans l’établissement et à notamment pour mission: De connaitre et de faire appliquer les consignes en cas d’incendie, notamment pour ce qui concerne les dispositions mises en oeuvre pour l’évacuation des personnes en situation de handicape; De prendre éventuellement , sous l’autorisation de l’exploitant, les premières mesures de sécurité; D’assurer l’acuité et la permanence des cheminements d’évacuation jusqu’a la voie publique; De diriger les secours en attendant l’arrivée des sapeurs -pompiers, puis de se mettre à la disposition du chef de détachement d’intervention des sapeurs-pompiers; De veiller au bon fonctionnement du matériel et des équipements de protection contre l’incendie, d’en effectuer ou de faire effectuer les essais et l’entretien( moyen de secours du présent chapitre, dispositif de fermeture des portes, de désenfumage, d’éclairage de sécurité , groupe moteurs thermiques-generateurs,ect.); D’organiser des rondes pour prévenir et détecter les risques d’incendie et de panique. y compris dans les locaux non occupés.
  • Dans la suite du présent paragraphe le terme:
  • << exploitant>> vaut pour l’exploitant ou son représentant
  • << Organisateur>> vaut pour le ou les contractants représentant le ou les organisateurs .
  • Il peut être admis qu’en atténuation du premier paragraphe une convention soit signée entre l’exploitant et un ou des utilisateurs de l’établissement pour organiser le service de sécurité l’ors de manifestations ou d’activités dans les établissements autres que ceux de la 1er catégorie, sans hébergement ,disposant d’une alarme générale ne nécessitant pas une surveillance humaine et dont l’effectif total n’excède pas 300 personnes. L’organisateur signataire de cette convention doit être capable d’assurer les missions définies au paragraphe 2a,b et c du présent article. En matière de risque d’incendie et de panique la convention doit comporter les points suivants:
  • L’identité de la ou les personnes assurant les missions définies ci-dessus
  • La ou les activités autorisées
  • L’effectif maximal autorisé
  •  Les periodes , les jours ou les heures d’utilisation
  • Les dispositions relatives à la sécurité (consignes moyens de secours mis à disposition)
  • Les coordonnées  de la (des) personne (s) à contacter en cas d’urgence. Par la signature de cette convention l’organisateur certifie notamment qu’il a:
  • Pris connaissance des consignes générales et particulières de sécurité ainsi que des éventuelles consignes particuliers données par l’exploitant et s’engage à les respecter;
  • Procédé avec l’exploitant à une visite de l’établissement et à une reconnaissance des voies d’accès et des issues de secours;
  • Reçu de l’exploitant une information sur la mise en oeuvre de l’ensemble des moyens de secours don dispose l’établissement.
  • Un exemplaire de cette convention doit être annexé au registre de sécurité.
  • MS48-FORMATION ET QUALIFICATION DU PERSONNEL DU SERVICE DE SÉCURITÉ INCENDIE (Arrêté du 11 Décembre 2009).Les personnes désignées par l’exploitant,mentionnées au paragraphe 1 pour assurer la sécurité contre l’incendie, doivent avoir reçu une formation conduite à l’initiative et sous la responsabilité de l’exploitant.
  • La qualification professionnelle des agents de sécurité incendie( chef du service, chef d’équipe et agents de sécurité) mentionnés au paragraphe 1b de l’article MS 46, doit être vérifiée dans les conditions définies par arrêté ministériel.
  • Le contrôle de l’instruction du service de sécurité incendie est assuré par les commissions de sécurité lors des visites qu’elles effectuent dans les établissements.